Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Atelier 19B Saint Aubin sur Yonne : Expo Arbres 2021

mai 22 @ 10 h 00 min - juin 6 @ 18 h 00 min

« Les ARBRES» Exposition Arbres à Saint Aubin sur Yonne du samedi 22 mai 2021 au Dimanche 6 juin 2021

Le sort de l’homme est intimement lié à celui de la forêt donc de l’arbre l’arbre, le lien qui attache la terre au cosmos
l’arbre, élément indispensable à la lutte contre le réchauffement climatique, il absorbe le CO2 l’arbre, symbole chez les primitifs : celui qui nourrit , qui protège, qui soigne, qui abrite l’arbre, symbole de puissance et de justice
L’homme ne peut se dissocier de cette nature , il en a un besoin vital Il doit donc maintenant le protéger plus que jamais  cet arbre en danger

Comment les artistes peuvent ils donner sens à ce message : rappeler le lien vital qui existe et doit être préservé  entre les hommes et la nature

La liste des artistes par ordre alphabétique : D. BAUDRY, X. BERNARD, F. BERTRAND, F. BETTON, G. BOUTET DE MONVEL, C. DESCOURS, F. FILDIER, A. FONTAINE, W. GAVET, M. ITTURALDE, J. LAFOND, P. LAFOND, P. LAMOUCHE, M. LECOIN, M-N. LEROY, M-C. MOUREY, S. NAU, J. PRESNE, A. SPICAS, M. VANNINI, R. VEUILLEMENOT, I. YILDIRIM.

 

Exposition « Arbres » – MAI – 2021 – Xavier BERNARD

Œuvres révélées

  • Parmi la série des Cromos, 4 vous sont présentés :
    • Rais druidiques – Roue de l’année – Sentinelle –  Miroir
      • Médium utilisé : Chêne brut de la Forêt d’Othe
      • Technique : Sculpture, brûlage et oxydation
      • « Cromo », en celte, signifie poteau-idole.
  • Parmi la série des Cromopalis, 2 nouvelles pièces :
    • Cromopalis 1 – Cromopalis 2
      • Médium utilisé : Planches de chêne de la Forêt d’Othe
      • Technique : Sculpture, brûlage et oxydation
      • « Palis », en celte, signifie planche.

Le Cromo fait appel au passé quand le Cromopalis trouve son essence dans notre modernité. Dans le Cromo, je travaille des textures brutes et singulières, dans le Palis, des textures plus graphiques.

Synoptique

 

  • Les celtes célébraient 4 fêtes principales : Samonios (Samain – 1er novembre – Fête des morts), Ambiuolcios (Imbolc – 1er février- Fête des naissances), Belotenia (Beltaine – 1er mai – Fête de la jeunesse et de l’amour) et Lugunaissatis (Lugnassad – 1er août – Fête clanique de répartition des moissons). Ce sont toutes des fêtes lunaires. Dans la tradition celtique, le jour commence durant la nuit, et l’année débute à Samonios.

 

  • Né un 1er mai, période de célébration de Belotenia (Beltaine), je m’accorde à la tradition et à la spiritualité celtes. Cette cérémonie marque, encore aujourd’hui, le début des mois clairs, la fin des mois sombres. Elle symbolise le passage de la ténèbre de l’hiver à la lumière de l’été. On y sacre les beaux jours renouvelés en la présence de la « reine de mai » couronnée de fleurs, et des jeunes hommes fougueux.

 

  • C’est à Belotenia que l’on allumait deux grands feux entre lesquels, dans les campagnes, passaient les troupeaux, au sortir de l’étable, afin de les protéger des épidémies pour aller dans les champs, avec leurs petits. Belotenia marque l’exaltation du feu, puissant, sacré et fort. Cette célébration universelle est profondément inscrite dans le patrimoine de l’humanité ; elle est encore fêtée dans les régions françaises du nord au sud, de l’est à l’ouest, et dans de nombreux pays autres que la France : Allemagne, Suisse, dans les pays scandinaves, slaves, baltes, en Méditerranée, Angleterre, Ecosse, Irlande, à Hawaï, et même chez les Inuits ! Toutes ces fêtes du 1er mai ont une même symbolique, garantir la prospérité agraire, en  accueillant une énergie nouvelle.

 

  • Lors de cette fête, pendant de Samonios, le voile entre l’autre monde et le nôtre est très fin. Si à Samonios (Samain – Fête des morts – Halloween), les ancêtres peuvent nous rendre visite, à Belotenia, c’est nous, vivants, qui pouvons entrer plus facilement en contact avec eux. Ces échanges permettent la continuité des pratiques permettant la réussite du groupe, du clan.

 

  • Le folklore actuel s’est inspiré largement des éléments centraux de la fête qui célèbre la vie. Il existe en France une coutume consistant à planter un arbre de mai. On parle des « Mais ». La tradition de l’arbre de Mai est un rite de fécondité lié au retour de la lumière et à la frondaison. L’arbre représente les forces de la Nature. Il est un élément phallique en puissance quand la couronne qui le pare à son sommet représente la féminité en fécondité

 

  • Suivant les traditions et les lieux, l’arbre de mai était planté sur la place du village, où garçons et filles se retrouvaient. Ils dansaient autour du poteau tressant des rubans sur celui-ci. Suivant d’autres, dans la nuit qui précède le jour du 1er mai, les garçons venaient planter un arbre devant la maison des filles. Parfois l’arbre se changeait en bouquet de fleurs symboliques, selon le message que l’on voulait faire passer (un bouquet de charme pour une jeune fille qui avait du charme…).

 

  • Cet arbre restait planté jusqu’à la fête de Mediosamonios (21 juin), fête solaire, aujourd’hui fête de la St Jean. Pilier central du bûcher, il brûlait dans le feu de la célébration.

 

  • Ce sont ces Mais, ces arbres de mai, ces poteaux idoles, que je sculpte et brûle. Je place des textures d’émotion et des rubans entrelacés, je pose des traces des 4 éléments, emporté par un imaginaire celtique passé et présent.

 

  • La réalisation des Cromos, équivalents de l’arbre de Mai, demande plusieurs étapes. Le choix du bois qui procure sa surface et sa structure à l’idéal en est la première. L’élément terre dirige ce choix. Puis suit l’introspection, recherche du désir, de l’émotion, de l’adéquation, du juste, du beau, de l’agréable. L’élément eau préside ce chemin. Vient ensuite le moment où je dessine, sculpte, grave, inscris dans le bois le dessein que ce dernier choisit. Il me semble proposer quand le bois dispose. L’air porte cette action. Cette union est scellée par le feu, l’oxydation et les patines.

 

  • Car, si tout le monde pense que le vent fait bouger les feuilles, selon moi, ce sont les feuilles qui font le vent.

 

Prochainement :

Exposition personnelle –

  • Artiste à la maison ; 14 au 28 juin
    Espace Mouv’Art – 2 rue de l’Yonne, Auxerre

Installation

  • Eglise de St Cydroine – juillet à septembre

Exposition collective & salon

  • Marché de l’art de St Germain en Laye – 26 juin
  • Saint Sauveur en Puisaye– Septembre
  • Salon de Mennecy – Septembre
  • Grand format Auxerre – Nov à Janvier

 

 

 

 

Détails

Début :
mai 22 @ 10 h 00 min
Fin :
juin 6 @ 18 h 00 min
Catégorie d’évènement:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *